Catégories du sirop d’érable

 

*** AVIS IMPORTANT ***

VOICI LA CLASSIFICATION CANADIENNE SUR LE SIROP D’ÉRABLE EN VIGUEUR DEPUIS LE 12 DÉCEMBRE 2016

 

Plus le sirop d’érable est pâle, meilleure est sa qualité. Plus il sera foncé, plus son goût se rapprochera du sucre caramélisé et moins de la saveur raffinée de l’érable.

À La Ferme Martinette, afin de classer le sirop d’érable, nous utilisons, de façon moderne, un spectrophotomètre muni d’une cellule optique, qui permet de mesurer avec précision le pourcentage de lumière transmise par le sirop. Cet appareil nous sert à revalider la classification du produit avant son embouteillage.

Néanmoins, des colorimètres manuels sont encore très utilisés par beaucoup de producteurs.

 

Exemples des anciens modèles traditionnels

Anciens colorimètres

 

 

Modèle moderne

Échantillonnage du sirop d’érable pour analyse au spectrophotomètre. Résultat: 93.7 % de transmission de lumière = Canada A – Doré, goût délicat

 

Voir tableau plus bas pour critères de classification

 

Un produit de grande qualité

Reconnu à travers le monde comme un produit naturel et de qualité, le sirop d’érable du Québec est un produit dont l’innocuité, la salubrité et l’authenticité font l’objet d’une vérification de qualité reconnue.

L’inspection du sirop d’érable en grands contenants a été confiée par la Fédération des producteurs acéricoles du Québec à Cintech Agroalimentaire dans le cadre de l’Entente relative à la gestion de l’inspection des produits de l’érable en grands contenants. Cette vérification de la qualité (classification) est faite en vertu de la Loi sur la mise en marché des produits agricoles, alimentaires et de la pêche.

De plus, le gouvernement du Canada, par l’entremise de l’Agence canadiennes d’inspection des Aliments, a comme rôle complémentaire de contrôler sa qualité ainsi que le respect des normes et règlements, la traçabilité, la salubrité des  installations des producteurs et transformateurs qui demandent un permis de commercialisation à l’extérieur du Québec ou de la province du producteur ou manufacturier concerné. Ce dernier niveau d’inspection a préséance sur la première.

La classification qui suit a été mise en place par les autorités gouvernementales québécoises et canadiennes, et chaque récipient doit clairement mentionner la catégorie de sirop en présence ainsi que les coordonnées du producteur et son numéro d’agrément fédéral (code de 4 chiffres), dans le cas d’un exportateur.

 

 

La concentration en sucre

La concentration en sucre est exprimée en degrés Brix (% de densité de sucre) et est mesurée à l’aide d’un réfractomètre. En effet, la concentration en sucre dans la solution fait varier l’indice de réfraction de la lumière de cette même solution.

Réfractomètre

Le réfractomètre permet donc d’établir si le sirop d’érable a la concentration en sucre voulue pour sa conservation. Un sirop d’érable à 66° Brix (66 % de saccharose) est l’idéal et ce, qu’il soit pâle ou foncé. C’est la cuisson que doit atteindre le sirop d’érable pour être prêt.

En deçà, il ne se conservera pas et entreprendra un processus de fermentation jusqu’à l’obtention de l’acide acétique (vinaigre). Plus élevé que 66° Brix, il sera trop épais et aura tendance à cristalliser dans les contenants.

 

 

Densité parfaite pour toutes les catégories de sirop d’érable: 66% de sucre naturel, donc 66 degrés Brix

 

 

 

Laisser un commentaire

Catégories du sirop d’érable
×
×

Panier