Légendes amérindiennes: découverte de l’érable

Légendes amérindiennes

 

Bien avant les Européens…

Les tribus de l’est du Canada et du nord-est des États-Unis auraient fait la découverte de la sève d’érable et compris comment la recueillir. Selon les légendes amérindiennes, cette découverte de l’eau d’érable servant à produire le sirop d’érable fut faite bien avant l’arrivée des colons européens en Amérique du Nord. Chaque tribu a sa légende qui varie grandement selon la région.

Certains racontent que des chiens se seraient précipités pour lécher une branche cassée d’où coulait de la sève des érables, et que c’est ainsi que les amérindiens eurent l’idée d’y goûter.

Une autre version de ces légendes amérindiennes sur la découverte du sirop d’érable explique qu’un écureuil grimpa le long d’un tronc d’arbre et mordit une branche pour commencer à y boire la sève qui coulait. Un amérindien, voyant ce que l’écureuil avait fait, se demandait pourquoi celui-ci n’allait pas boire à la source d’eau fraîche non loin de là. Alors, il décida de l’imiter en faisant une fente avec son couteau. Qu’elle surprise il eut! Jusqu’alors, sa tribu ne trouvait du sucre que dans les fruits sauvages, et voilà qu’il découvre un arbre qui pleure du sucre en larmes de cristal. De plus, venait-il de découvrir du même coup comment guérir le scorbut, dont souffrait très souvent sa tribu au printemps…

Voyez ici les autres légendes amérindiennes reliées à la découverte du sirop d’érable au Québec et en Amérique du Nord!

 

 

Laisser un commentaire

×
×

Panier